FAQs.

Vos questions les plus fréquentes.

Les antiplaquettaires.

Qu’est-ce que l'aspirine cardio? A quoi sert-elle?

L’aspirine cardio contient 100 mg de principe actif qui est l’acide acétylsalicylique. Ce dernier inhibe, à doses réduites déjà, l’agrégation des plaquettes sanguines. L’aspirine est utile lors:
de la prévention de la formation de thromboses artérielles dans les artères coronaires après angioplastie au ballonnet, stent coronarien ou pontage
de la prévention de la formation de thromboses artérielles suite à un infarctus (prophylaxie secondaire de l’infarctus)
de la prévention d’une récidive après un accident vasculaire cérébral (AVC)
du traitement de l’angine de poitrine instable et l’infarctus aigu
du traitement de la maladie des artères des jambes (artériopathie périphérique)

Combien de temps avant une opération je dois arrêter l'aspirine?

Les chirurgiens et les dentistes n’aiment pas opérer les patients qui prennent l’aspirine. Cependant la quasi totalité des opérations peut s’effectuer sans arrêter l’aspirine. D’une façon générale, si vous êtes porteur d’un stent coronarien, vous ne devez jamais arrêter l’aspirine même avant une opération. En cas de doute, merci d’appeler le cabinet. Pour que l’aspirine n’ait plus d’effet, il faut attendre en général 7 jours.

Pourquoi je dois prendre du Plavix?

Le plavix (clopidogrel) est un antiplaquettaire qui est souvent prescrit en association avec l’aspirine après un stent coronarien. Il doit être pris à la dose de 75 mg/j, une fois par jour, peu importe l’heure. Il existe la possibilité de combiner l’aspirine et le clopidogrel dans un seul comprimé (Duoplavin).
En général, le Plavix est prescrit 6 mois après un stent et 12 mois après un infarctus. Il faut discuter avec votre cardiologue avant d’arrêter le traitement. En cas de chirurgie, il faut signaler que vous prenez ce médicament. Nombreux sont les chirurgiens qui refusent d’opérer sous cette double association.
Lorsque vous prenez l’aspirine et le Plavix vous aurez tendance a faire plus facilement des hématomes et à saigner plus longtemps si vous vous coupez. Il ne faut pas s’inquiéter cela est tout à fait normal.

Les anticoagulants.

Les anticoagulants oraux: indications et particularités

En Suisse-, il existe 2 anticoagulants oraux, le Sintrom utilisé en Suisse romande et le Marcoumar, utilisé en Suisse alémanique. Dans les pays anglo-saxons, la warfarine est employée. Si vous prenez un de ces 2 médicaments, vous devez contrôler votre taux d’anticoagulation au moins une fois par mois en mesurant votre INR qui doit se situer entre 2 et 3. Il faut savoir que de nombreux médicaments peuvent perturber l’INR, donc vous devez contrôler votre INR plus fréquemment en cas de prise de tout nouveau médicament.
Depuis quelques années, il existe des nouveaux anticoagulants oraux (NACO) qui ont l’avantage de ne pas nécessiter de contrôle biologique (INR). Il s’agit en Suisse du Xarelto (rivoraxaban), du Pradaxa (dabigatran), l’Eliquis (apixaban) et du Lixiana (edoxaban). Ces molécules sont reconnues pour la prévention des AVC dans la fibrillation auriculaire mais pas chez les patients avec des valves cardiaques mécaniques. Vous êtes traité par un anticoagulant oral pour l’un des problèmes de santé suivants :
Fibrillation auriculaire
Valve cardiaque mécanique
Thrombose veineuse profonde et/ou embolie pulmonaire
Accident vasculaire cérébral
Si vous êtes anti-coagulé vous devez l’annoncer avant toute chirurgie ou avant un cathétérisme pour que le médecin puisse vous donner la marche à suivre.

Pourquoi les caillots sanguins sont-ils dangereux?

Des caillots sanguins anormaux peuvent se former dans les artères, les veines ou le cœur. Ils sont dangereux parce qu’ils peuvent bloquer l’écoulement normal de sang dans une artère ou une veine. Ils empêchent alors le sang et l’oxygène d’atteindre des organes et des tissus importants. Les caillots sanguins peuvent également se détacher de leur lieu de formation et être emportés dans la circulation sanguine (embolie). Enfin, les caillots sanguins peuvent causer une crise cardiaque s’ils obstruent un vaisseau sanguin du cœur, et un accident vasculaire cérébral s’ils obstruent un vaisseau du cerveau. Les caillots peuvent également bloquer des vaisseaux sanguins dans d’autres parties du corps, par exemple une jambe, un bras le cerveau ou les poumons.

Qu'est-ce qu'un anticoagulant?

Un anticoagulant est un médicament utilisé pour prévenir et traiter la formation anormale de caillots sanguins. On dit parfois des anticoagulants qu’ils « éclaircissent le sang ». Cette description est trompeuse étant donné que les anticoagulants « n’éclaircissent pas le sang ». Ils ne dissolvent pas non plus les caillots déjà formés. Ils agissent en ralentissant la coagulation sanguine. Ainsi, votre sang est moins susceptible de former des caillots sanguins dangereux.

Pourquoi dois-je prendre un anticoagulant oral?

Vous avez subi un accident provoqué par un caillot ou l’on estime que vous êtes à risque de récidive en raison p. ex. d’une arythmie cardiaque. Un anticoagulant oral est prescrit pour aider à stopper la formation anormale de caillots et donc à prévenir les embolies. Le Sintrom est un médicament que prennent des millions de personnes depuis plus de 50 ans. Utilisé correctement, le Sintrom est l’un des médicaments les plus précieux à notre disposition. Utilisé de manière inadéquate, il peut être l’un des plus dangereux.
Les nouveaux anticoagulants (NACO) sont pris en dose fixe et ne nécessitent pas de contrôle de l’INR. Ils sont indiqués dans la fibrillation auriculaire et non chez les porteurs de valves cardiaques. Ils sont de plus en plus prescrits car plus pratiques et semblent moins risqués que le Sintrom.

Comment dois-je prendre mon anticoagulant oral?

En Suisse romande, presque tous les patients commencent par recevoir un anticoagulant oral appelé Sintrom. Un petit nombre de patients (surtout en Suisse alémaniques) prennent plutôt un autre anticoagulant appelé Marcoumar. Le Sintrom existe en comprimés de 1 ou de 4 mg. Le Sintrom se prend une fois par jour. Il peut être pris à n’importe quelle heure de la journée, mais il faut le prendre à la même heure chaque jour et plutôt le soir. Si vous prenez d’autres médicaments, le Sintrom peut être pris au même moment une fois par jour. La dose de Sintrom peut varier d’un jour à l’autre au cours d’une même semaine et de temps en temps au cours de l’année. Il est très important de conserver  toutes vos doses de Sintrom ainsi que les résultats des INR sur la carte d’anticoagulation que devez toujours porter sur vous. Cela permet d’éviter les erreurs de posologie. De plus, vous et votre médecin pouvez ainsi examiner l’évolution des doses de Sintrom et des INR avec le temps.

Combien de temps vais-je devoir prendre du sintrom?

La durée du traitement par le Sintrom dépend de la raison pour laquelle vous devez prendre un anticoagulant. Bien des gens devront prendre un anticoagulant pendant le reste de leur vie. D’autres en auront besoin seulement pendant une période de 3 à 12 mois. Vous ne devriez jamais cesser de prendre ce médicament sans en avoir parlé au préalable avec votre médecin.

Pourquoi dois-je contrôler l'INR régulièrement lorsque je prends du Sintrom?

La dose de Sintrom nécessaire pour chaque patient varie beaucoup et est donc impossible à prévoir au début du traitement. Pour cette raison, on effectue l’INR pour mesurer l’effet du Sintrom sur la capacité du sang à coaguler. Ce contrôle permet de s’assurer que vous recevez la bonne dose de médicament. Si la dose est trop faible, vous courez le risque d’avoir une récidive. Si elle est trop forte, votre risque d’hémorragie grave devient plus élevé. Les tests sanguins doivent être effectués tant que vous prenez du Sintrom parce que de nombreux facteurs peuvent avoir un effet sur votre réaction au médicament. On essaye généralement de cibler un INR entre 2 et 3. Certains patients ont besoin d’aussi peu que 1 mg de Sintrom par jour tandis que d’autres doivent en prendre plus de 10 mg pour obtenir le résultat souhaité au test sanguin. Les patients qui ont besoin de plus fortes doses ne sont pas plus à risque d’effets secondaires que les patients qui prennent de faibles doses. Il faut se rappeler que c’est la valeur d’INR qui est importante, et non le Quick qui varie selon le réactif utlisé par un laboratoire. En d’autres termes un même INR à Genève un Sydney traduit le même taux d’anticoagulation. La même valeur de Quick entre Genève et Lausanne ne traduit pas le même degré d’anticoagulation puisque le réactif utilisé ne sera pas le même. Ne jamais parler en Quick mais seulement en INR!

C'est quoi l'INR?

Le test sanguin qui est essentiel pour tous les patients qui prennent un anticoagulant oral est l’INR (rapport international normalisé). Plus la valeur du INR est élevée, plus le sang met de temps à coaguler. Les personnes bien portantes qui ne prennent pas de Sintrom ont un INR de 1,0. Pour la plupart des patients traités par le Sintrom, l’INR devrait se situer entre 2,0 et 3,0. C’est ce que l’on appelle l’intervalle cible. Chez les patients porteurs de certains types de valves cardiaques mécaniques, l’intervalle cible de l’INR peut être de 2,5 à 3,5. Vous devriez demander à votre médecin quel est votre intervalle cible. Dans mon cabinet, le suivi de l’anticoagulation s’effectue sur une goutte de sang obtenue par une piqûre sur le bout du doigt. Cette méthode est généralement moins douloureuse et beaucoup plus rapide que la méthode classique de la prise de sang par une veine du bras. Certains patients prélèvent eux-mêmes du sang par piqûre du doigt et mesurent leur INR au moyen d’un appareil portable (auto-mesure).

A quelle fréquence dois-je faire un INR?

Cela dépend!. Au début du traitement par le Sintrom, il peut être nécessaire de mesurer le INR tous les deux ou trois jours. Une fois que votre médecin a établi la dose appropriée, vous devrez faire mesurer votre INR une fois par mois. La fréquence des mesures de l’INR dépendra de la stabilité des résultats. Si vous prenez tout nouveau médicament vous devez vérifier l’INR afin de s’assurer qu’il n’a pas perturbé votre coagulation.

Est-il possible que l’INR varie de temps à autre?

Oui. La valeur de l’INR ne sera pas nécessairement la même chaque fois. C’est pourquoi il est nécessaire de subir le test tant et aussi longtemps que vous prendrez du Sintrom. Au début, la dose de Sintrom peut être modifiée pendant la période où votre médecin tente de trouver celle qui vous convient. Même une fois que la dose optimale aura été établie, bien des facteurs peuvent affecter les résultats de l’INR.

Puis-je prendre d'autres médicaments pendant un traitement par le Sintrom?

De nombreux médicaments interagissent avec le Sintrom et en augmentent ou en diminuent l’effet. Cette interaction peut être dangereuse; toutefois, la plupart des médicaments peuvent être pris sans risque en même temps que le Sintrom à condition que des mesures additionnelles de l’INR soient effectuées dans la semaine qui suit le début du traitement par le nouveau médicament. Il est important d’informer votre professionnel de la santé de tous les médicaments prescrits et non prescrits ainsi que de tous les produits naturels ou à base d’herbes médicinales que vous prenez AVANT de commencer le traitement par le Sintrom. Voici certains des médicaments les plus susceptibles d’augmenter l’effet du Sintrom:

·Certains antibiotiques
·Fortes doses d’acétaminophène (Tylenol®)
·Amiodarone (Cordarone®)
·Fortes doses d’anti-inflammatoires
·Acide acétylsalicylique (aspirine)

N’oubliez pas de vous renseigner auprès de votre médecin ou de votre pharmacien parce qu’il y a beaucoup d’autres médicaments qui peuvent interagir avec le Sintrom.

Que faire si je me coupe ou me blesse?

En général, les petites coupures ou éraflures cessent de saigner après application d’une pression directe sur la coupure. Si vous saignez du nez, mettez la tête en arrière et appuyez les côtés du nez. En cas de persistance de l’hémorragie, appelez immédiatement votre médecin ou rendez vous  aux urgences d’un hôpital.

Qu’en est-il du Sintrom et de la grossesse?

Vous ne devez pas prendre du Sintrom si vous êtes enceinte parce que les anticoagulants oraux peuvent provoquer des malformations congénitales. Il est préférable d’éviter de tomber enceinte lorsque l’on prend du Sintrom. S’il y a un risque de grossesse pendant le traitement par le Sintrom, vous devriez en parler avec votre médecin et utiliser des méthodes contraceptives fiables. Si vous pensez être enceinte pendant que vous prenez du Sintrom, consultez votre médecin. Si un traitement anticoagulant s’avère nécessaire durant la grossesse, votre médecin peut vous traiter avec de l’héparine. Bien que le Sintrom passe dans le lait maternel, la quantité est trop faible pour avoir des effets sur l’enfant. Par conséquent, allaiter tout en prenant de le Sintrom ne comporte généralement aucun danger.

C’est quoi un nouvel anticoagulant (NACO)?

Depuis quelques années, l’industrie a mis sur le marché des anticoagulants qui ont la même efficacité que le Sintrom mais qui ne nécessitent pas de contrôles sanguins (INR). Ces médicaments sont prescrits en dose fixe, ne nécessitent pas de contrôle sanguins et sont donc plus pratiques et donc de plus en plus utilisés. Ils sont simplement beaucoup plus chers que le Sintrom !

Après une valve cardiaque.

Les valves cardiaques artificielles

Lorsqu’une valve cardiaque est atteinte par la maladie, il peut être nécessaire de la remplacer par une valve cardiaque artificielle ou biologique. Comme ces valves artificielles contiennent des matériaux étrangers au corps, des caillots peuvent se former à leur surface. Deux choses peuvent se produire lorsqu’un caillot se forme sur une valvule artificielle. Premièrement, le caillot peut demeurer sur la valve et restreindre le passage du sang. Plus fréquemment, le caillot se détache de la valve et provoque un accident vasculaire cérébral. Le traitement anticoagulant par Sintrom est très efficace pour prévenir la formation de caillots sur les valves. Les valves biologiques (bio-prothèses) ne nécessitent en général pas d’anticoagulation ce qui est un avantage. Par contre, leur durée de vie est plus limitée que celle des valves mécaniques.

A quoi dois-je faire attention si je suis porteur d’une valve cardiaque?

Je dois prendre la prophylaxie de l’endocardite en cas de geste à risque (carte orange).
Je dois consulter en cas de fièvre prolongée d’origine inexpliquée.
Je dois consulter si le bruit de ma valve mécanique se modifie.
Je dois contrôler ma valves par échocardiographie une fois par an.

Foramen ovale perméable.

Qu'est-ce qu'un foramen ovale perméable (FOP)?

Pendant la vie fœtale, il existe un passage physiologique entre les deux oreillettes qui se ferme en général après la naissance. Chez 20% de la population normale, un passage permanent entre 2 oreillettes persiste, en général sans aucune conséquence sur la santé.

Pourquoi un FOP peut être dangereux?

Certains AVC peuvent être secondaires à un passage d’un caillot de l’oreillette droite (côté veineux) vers l’oreillette gauche (côté artériel). Ce caillot peut donc quitter le cœur et partir vers le cerveau et occasionner un AVC.

Peut-on corriger un FOP?

Oui, on peut fermer le passage en positionnant une ombrelle que l’on insère par la veine fémorale et qui permet de rendre imperméables plus de 90% des FOP de manière définitive.

A quoi doit-on s'attendre après une fermeture d’un foramen ovale perméable?

Après l’intervention, il est important de bien prendre vos médicaments, l’aspirine 100 mg/j et le Plavix (clopidogrel) 75 mg/j pendant 3-6 mois. Une prophylaxie de l’endocardite en cas de geste à risque (traitement dentaire et/ou uro-génital) est également indiquée pendant 6 mois (une carte orange vous a d’ailleurs été remise) .
Vous pouvez pratiquer une vie tout à fait normale après l’intervention et exercer votre activité sportive habituelle.
Une échocardiographie trans-thoracique de contrôle est pratiquée en général après 3 et 6 mois. Avec cette technique on peut espérer obtenir une fermeture définitive chez plus de 95% des patients.

> En savoir plus sur le fermeture d’un foramen ovale perméable

Après un stent coronaire.

Quelles sont les précautions à prendre après un stent coronarien?

1. Prenez régulièrement vos médicaments: l’aspirine doit être prise au long cours et le Plavix (clopidogrel) ou l’Efient (prasugrel) ou le Brilique (ticagrelor) doivent être pris pendant au moins 1 mois pour certains stents mais, en général, 6-12 mois en cas de stent médicamenteux. Ces médicaments doivent être pris sans interruption et, si un autre médecin (dentiste, gastroentérologue) vous demande de les arrêter, merci de me contacter afin d’en discuter. Certaines situations particulières nécessitent la poursuite du traitement à plus long terme.
2. Corrigez vos facteurs de risque cardio-vasculaires: arrêtez de fumer: stopper complètement votre consommation tabagique. Même 2-3 cigarettes/j. sont néfastes pour vos artères. Contrôlez votre tension artérielle. Idéalement elle devrait être inférieure à 140/90 mm Hg. Si vous êtes diabétique, essayez d’obtenir une glycémie autour de 6 mmol/l et une Hb glyquée inférieure à 6,5 %. Pratiquez une activité physique régulière, de préférence au moins 30-40 min 3-4x/semaine cela vous permettra de perdre du poids. Le vélo, la marche ou la natation sont d’excellentes activités.
3. Soyez attentifs aux douleurs thoraciques: surtout celles qui ressemblent à celles que vous aviez avant le stent. Elle sont en général dans le centre du thorax, oppressives, peuvent irradier dans la gorge et le bras gauche. Si elles sont suspectes, vous pouvez essayer de prendre 1 cp de nitroglycérine et si la douleur ne passe pas dans les 5-10 minutes, vous devez appeler le 144 et vous faire amener aux urgences de l’Hôpital de la Tour (24/24).

Après un pontage coronarien.

Quelles sont les précautions à prendre après un pontage aorto-coronarien?

Vous souffriez d’une maladie coronarienne qui n’a pu être traité par des stents et votre cardiologue vous a donc adressé à un chirurgien cardio-vasculaire afin d’effectuer un pontage aorto-coronarien. Le chirurgiens a donc utilisé un conduit soit artériel (l’artère mammaire interne droite ou gauche) soit veineux (veine saphène de la jambe) pour amener le sang en aval de l’obstacle.Cette intervention a pu être effectuée soit en arrêtant le coeur, grâce à la mise en place d’une circulation extra-corporelle, soit à coeur battant. Vous êtes resté à l’Hôpital pendant 7-10 jours puis pendant environ 4 semaines en convalescence et vous venez de rentrer à la maison. Il est important de prendre les médicaments prescrits de manière régulière, de contrôler vos facteurs de risque (cf. page stent coronarien) et de pratiquer une activité physique régulière. La cicatrice sur le sternum reste sensible pendant quelques mois. Si un écoulement, une rougeur ou de la fièvre anormale persiste il faut consulter votre cardiologue traitant. Les contrôles cardiologiques après un pontage sont indispensables. La fréquence et les modalités sont à discuter avec votre cardiologue traitant. Vous devez continuer à prendre les médicaments que l’on vous a prescrit. Une vie normale est la règle après un pontage et aucune limitation physique n’est en général prescrite.

Fibrillation auriculaire.

Qu'est-ce que la fibrillation auriculaire (FA)?

La fibrillation auriculaire (FA) est une arythmie cardiaque très fréquente dont la fréquence augmente avec l’âge. La FA produit des battements cardiaques irréguliers et souvent rapides. C’est l’une des causes les plus fréquentes d’accident vasculaire cérébral (AVC). La FA entraîne la stagnation du sang dans le cœur, ce qui peut mener à la formation de caillots qui peuvent se détacher et partir jusqu’au cerveau et provoquer un accident vasculaire cérébral. Un grand nombre de patients souffrant de FA ne se plaignent d’aucun symptôme. Les symptômes les plus fréquents sont les palpitations l’essoufflement et de la fatigue.

Le traitement comprend souvent un médicament pour maîtriser le rythme cardiaque (anti-arythmique) et des anticoagulants, tels que le Sintrom ou les NACO, pour réduire le risque d’accident vasculaire cérébral.

Quels sont les risques de la FA?

La FA ne se complique pas d’un arrêt cardiaque. Le cœur est irrégulier mais il n’y pas de risque de mort subite. Le risque de la FA est l’embolie cérébrale et donc l’AVC (accident vasculaire cérébral). C’est pourquoi, en général, les patients en FA prennent des anticoagulants afin d’éviter la FA (voir anticoagulants).

Peut-on remettre le cœur en rythme normal lorsqu’il est en FA?

Oui, on parle alors de cardioversion. On peut l’effectuer soit en délivrant un choc électrique sur le thorax (cardioversion électrique en anesthésie générale), soit par des médicaments (cardioversion médicamenteuse).

Peut-on vivre avec la FA?

Oui, beaucoup de patients ont une FA dite chronique et vivent normalement mais doivent en général prendre des médicaments. D’autres patients ont une forme intermittente (dite paroxystique) parfois déclenchée par la prise d’alcool qui se cardioverse soit spontanément, soit à l’aide de médicaments.

Hypertension artérielle (HTA).

A partir de quels chiffres parle-t-on d’hypertension artérielle (HTA)?

Le diagnostic d’HTA est posé lorsque l’on mesure, de manière répétée, des valeurs plus élevées que 140/90, quel que soit l’âge. Chez les patients diabétiques, les critères sont un peu plus bas (135/85).

Pourquoi c’est important de diagnostiquer l’HTA?

L’HTA est souvent asymptomatique mais les conséquences de l’HTA non traitée à long terme sont catastrophiques. Les organes cibles de l’HTA sont le cœur (insuffisance cardiaque, infarctus), le cerveau (AVC) et les reins (insuffisance rénale). Le contrôle de la tension artérielle avec des médicaments permet d’éviter ces complications.

Comment traiter l’HTA?

Tout d’abord par des mesures d’hygiène de vie telles que la perte de poids, la pratique d’une activité physique régulière et le régime pauvre en sel. Si la tension reste toujours élevée malgré ces mesures, on doit alors débuter un traitement médicamenteux.

Est–ce que l’on connaît la cause de l’HTA?

Le plus souvent non et on parle d’HTA essentielle ou idiopathique (>95% cas). En général, on pratique peu d’investigations à la recherche de la cause de l’HTA sauf lorsque les valeurs sont très élevées chez des patients jeunes.

Comment savoir si l’HTA est bien traitée?

Des appareils de mesure de la tension artérielle sont disponibles sur le marché(cliquer ici pour les voir). Ces derniers permettent de mesurer la tension en ambulatoire et de s’assurer que le traitement est efficace.

Cholestérol.

A partir de quand j’ai trop de cholestérol?

Il est impossible de répondre à cette question. Tout d’abord il faut savoir si l’on parle de prévention primaire (patient en bonne santé sans maladie cardiovasculaire) ou de prévention secondaire (après infarctus, stent, pontage ou AVC). En prévention secondaire, le traitement de statines est en général recommandé en raison des nombreuses études qui ont montré leur efficacité. En prévention primaire, la situation est moins claire et on doit déterminer votre profil de risque en fonction des autres facteurs de risques.

> Des calculateurs que vous pouvez utiliser existent et sont très utiles (cliquer ici).

Comment je peux baisser mon cholestérol sans prendre de médicaments?

En perdant du poids, en pratiquant une activité physique régulière, en arrêtant de fumer et en suivant un régime de type méditérannéen pauvre en graisses animales.

Pourquoi j’ai trop de cholestérol?

Dans la très grande majorité des cas, on a trop de cholestérol dans le sang car le foie en produit trop. Il ne s’agit donc pas d’un problème de régime. Cela dit, on insiste toujours auprès des patients avec maladie vasculaire pour qu’il suivent un régime pauvre en cholestérol.

Les statines c’est quoi?

Il s’agit de médicaments qui diminuent la production du cholestérol par le foie. En fonction de la dose et de la molécule, on peut s’attendre à baisser le taux de cholestérol de l’ordre de 50-60%.

Les statines sont-elles dangereuses?

Comme tous les médicaments efficaces, les statines peuvent occasionner des effets secondaires, les plus fréquents étant les douleurs musculaires et articulaires. Ces symptômes disparaissent en général quelques jours après l’arrêt des médicaments.

Pourquoi y a-t-il tellement de controverses sur les statines?

Peut-être parce qu’on les a utilisées trop souvent en prévention primaire c.a.d chez des patients en bonne santé. En prévention secondaire, il s’agit de médicaments très efficaces qui diminuent le risque de récidive et de mortalité cardiovasculaire. Il faut donc les prendre régulièrement sans hésitation.

Est-ce qu’il existe d’autres médicaments que les statines?

Oui, il existe de nombreux médicaments pour abaisser le cholestérol. Malheureusement, ils sont, pour la plupart, inefficaces. Une nouvelle catégorie de médicaments (PCSK9) injectables a été récemment mise sur le marché qui permet une réduction drastique du cholestérol. Cependant, les études cliniques sont en cours et, pour l’instant, ils ne sont utilisés que dans des cas spécifiques.

Tabac.

Le tabac est dangereux pour la santé.
Tous les fumeurs devraient arrêter de fumer, même quelques cigarettes par jours sont nocives pour votre cœur et vos artères.

Comment puis-je arrêter de fumer?

Tout d’abord par votre volonté, sans votre détermination vous n’y arriverez pas ! Il existe des consultations anti-tabac qui peuvent vous aider dans votre démarche (cliquer ici).

Avant une coronarographie.

C’est quoi une coronarographie?

Il s’agit d’un examen effectué en anesthésie locale qui permet de visualiser les artères de votre cœur (coronaires). Il s’effectue à l’Hôpital où vous resterez la journée et parfois la nuit. Vous devez être à jeun depuis plus de 6 heures et prendre tous vos médicaments les jours de l’examen, même l’aspirine. Seul les anticoagulants (Sintrom, Marcoumar, Previscan, Xarelto, Eliquis, Pradaxa, Lixiana) doivent en général être arrêtés 48 heures avant l’examen.

> En savoir plus

Comment se déroule la coronarographie?

Après la coronarographie?

Après une coronarographie par voie radiale vous pouvez vous mobiliser tout de suite. Une fois le bracelet de compression enlevé, vous aurez un pansement imperméable pendant 48h. Le lendemain de la coronarographie, pour pouvez reprendre une activité physique sans limitations.
Après une coronarographie par voie fémorale, vous devrez rester alité pendant 6 heures. Une reprise d’une vie normale est possible dès le lendemain.

Angioplastie et stent.

Qu'est-ce qu'une angioplastie?

La coronarographie a permis de faire l’état des lieux de vos artères coronaires. En fonction de l’étendue de la maladie, on vous propose de dilater une ou plusieurs artères coronaires. On insère donc, par le même accès que la coronarographie, un cathéter puis un guide métallique qui permet d’acheminer le ballonnet. Une fois l’artère dilatée, on place un stent qui permet de stabiliser le résultat.

> En savoir plus

Qu'est-ce qu'un stent?

C’est un petit ressort en métal que l’on laisse en place dans l’artère et qui permet de stabiliser le vaisseau. De nos jours, on n’utilise plus que des stents actifs (médicamenteux) qui ont permis de réduire le risque de récidive (resténose).

Que dois-je faire après un stent?

Prendre régulièrement les médicaments prescrits par votre cardiologue. Il est dangereux d’arrêter les médicaments précocement notamment l’aspirine et le plavix. Ceci peut conduire à la formation d’un caillot dans le stent pouvant aller jusqu’au décès du patient.

Puis-je voyager avec un stent?

Oui, après un stent, on peut mener une vie tout à fait normale sans aucune limitation. Les stents ne sonnent pas dans les détecteurs de métal des aéroports.

Est- ce qu’il y a une limite aux nombres de stents chez un même patient?

Non, le record mondial est de plus de 60 stents chez un même patient!

Contactez-nous

Votre prénom:

Votre nom:

Votre numéro de téléphone:

prise de rendez-vousdemande de renseignementsuivi de traitementdivers

ouinon

Nom de votre médecin traitant (facultatif):

par téléphonepar email

Cabinet médical

Dr. Edoardo De Benedetti

Reçoit sur rendez-vous.

Adresse:

1, Bis Avenue JD Maillard

1217 Meyrin,

Genève, Suisse

Fax:

+41 22 719 66 71

Horaires d’ouverture:

lundi au jeudi de 8h00 à 17h00

vendredi de 9h00 à 15h00